L’ES Milloise domine la coupe de Provence

L’ES Milloise domine et remporte la coupe de Provence 2011 sur le score de 2 à 0

Les Millois ont gagné une seule fois cette coupe en 2011 (2-0 face à Luynes Sports avec un doublé de Christophe Leaudais). Le coach de l’ES Milloise Frédéric Dossetto- alors entraîneur-adjoint de Lekbir Halloum à l’époque – aimerait bien retrouver cet immense plaisir. “C’était un peu notre coupe d’Europe. La fête fut belle, enthousiaste de retour au club. Ce fut un moment fabuleux, inoubliable. On en parle encore bien souvent” se rappelle-t-il encore.

Le coup de sifflet final a retenti depuis quelques minutes déjà. Les épais nuages gris se sont peu à peu dissipés pour laisser place à un ciel plus clair au-dessus du stade Marcel-Cerdan de Carnoux. Commesi Madame
Météo saluait elle aussi la première victoire de l’ES Milloise en coupe de Provence…
Et à voir Gabriel Camoin, le vice-président du club, ému jusqu’aux larmes au centre du terrain, on imagine sans
mal ce que ce succès représente. “Je devais me faire opérer d’une hernie discale avant la finale, confie ce membre historique des Milles, heureux comme
un gosse. Mais j’ai repoussé la date car je voulais voir ce match. Maintenant, si je reste sur la table d’opération, j’aurai au moins vu cette magnifique victoire
de mon club”. Et quelle victoire ! Car si les deux équipes ont toutes les deux évolué en DHR cette saison, hier,
il y avait bien une classe d’écart entre l’ES Milloise et Luynes. Mieux organisés, meilleurs techniquement et collectivement, les Millois ont dominé de la
tête et des épaules cette rencontre. Bien sûr, Luynes pourra toujours regretter d’avoir encaissé deux buts
dans les arrêts de jeu de chaque période. Mais une finale se joue souvent sur des détails. La concentration en fait
partie et les Luynois l’ont appris à leurs dépens. “Il nous a manqué un peu de métier, reconnaît d’ailleurs
Jean-Luc Réda, le coach de Luynes. Le premier but, juste avant la mi-temps, nous a fait mal, surtout qu’on ne doit jamais le prendre…” Sur l’action en question, Palomares profite d’un mauvais renvoi de la défense luynoise pour lancer Leaudais qui ouvre la marque d’une frappe croisée.

L’attaquant des Milles récidive ensuite en toute fin de match, mais, cette fois, son but ne doit rien à personne. Parti du milieu de terrain, sur une touche de Moiroux, Leaudais prend le meilleur sur Cros et mystifie Christophari d’un tir imparable. “Cela fait forcément plaisir de marquer deux buts, surtout en finale, se réjouit-il. Mais cette victoire est surtout l’oeuvre de tout le collectif “. Pour l’ES Milloise, l’exercice 2010-2011 se termine donc en apothéose après le maintien en DHRacquis depuis quelques semaines déjà. “Il n’y a pas de finale facile, mais c’est une belle victoire, estime Robert Deneuve, le président de l’ESM.

On attendait cette victoire depuis 35 ans et j’espère que cette Coupe de Provence va retrouver de sa splendeur car c’est vraiment une belle compétition”. Et ce n’est pas “Gabi”qui
dira le contraire. Lui, était là lors de la défaite contre Aix en 1975. Désormais, c’est du passé. Et toute l’ES Milloise peut savourer.